Christelle les prend en photo sur son téléphone et le soir, Pierre, en mal de Lila, prend lui aussi Tulipe en photo sur ses genoux face au téléphone où l’on voit son fiston et sa « fille adoptive ».

 

Tulipe voit le cliché, puis Pierre la photographie sur ses genoux, un œil éclairé par le téléphone, et ils se parlent avec les yeux.