Réveil du soir :

Il est 22h00, cela fait un quart d’heure que Bi-joues « s’engaillardit » sur le bouchon de porto. C’est je le sais l’heure où les chatons se réveillent et jouent (instinct de chasse de nuit ?).

Je me rappelle que c’est une nuit de pleine lune … Bi-joues dormira-t-il avec nous ?

 

L’orage de plus se lève, j’ai aussi envie de veiller : J’aime la nature et ses éléments

 

 HISTOIRE 1

 C'est une jeune fille en mini-jupe trop serrée qui fait la queue pour monter dans l'autobus. Voyant qu'elle n'y arrive pas car la jupe est vraiment très serrée, elle passe ses mains derrière pour ouvrir un peu la fermeture éclair.

 Elle essaye à nouveau mais rien à faire la jupe est encore trop serrée.

 Elle recommence à passer ses mains derrière pour ouvrir plus la fermeture éclair et tente de monter dans le bus.

 Alors qu'elle n'y arrive toujours pas, un mec derrière elle, la prend soudainement par les fesses d'une façon très explicite et la fait monter dans le bus.

 La fille outrée insulte copieusement le mec, le prenant pour un obsédé sexuel. Il lui répond :

 Cela fait deux fois que vous me descendez ma braguette alors je pense que l'on se connaît suffisamment.

 

 HISTOIRE 2

 

 C'est Thierry qui rentre à 4h du mat' tout doucement et se fait surprendre par son Père :

 Nom de dieu Thierry , tu as vu l'heure qu'il est ?!?!?

 Oui je sais Papa, mais euh... j'ai eu ma première expérience sexuelle cette nuit.

 Alors le Père regarde fièrement son fils, et lui dit :

  Mon fils, je suis fier de toi ! Allons nous asseoir avec deux bières et tu me racontes !

 Et le fils lui répond :

 Je voudrais bien, mais je peux pas encore m'asseoir...  

 

 HISTOIRE 3

Trois soeurs se préparent pour sortir. Au moment de franchir la porte, leur mère leur demande :

 Où allez-vous ?

 Nous sortons avec nos fiancés, maman !

 Qu'allez-vous faire ?

 La première répond :

 Moi, quand je sors avec Henri, on rit !

 La seconde dit :

 Moi, quand je sors avec Charles, on parle !

 Et la troisième annonce :

 Moi, quand je sors avec Blaise...

 Sa mère ne lui laisse pas terminer sa phrase :

 Non ! Toi, tu restes ici !