IV – b) LA JUSTICE N’A RIEN FAIT vis-à-vis des GAFAM.

Comment croire en LA justice de ce monde économique quand vingt-six hommes qui n’ont pas le don d’ubiquité possèdent la moitié des richesses de la planète ? La justice, pourtant de notre culture occidentale, voudrait qu’il y ait jugement pour non-assistance au « quart monde » en danger !!

À l’opposé, ils étaient quarante-trois l’an dernier et LA JUSTICE N’A RIEN FAIT.

CROIRE AU POUVOIR DE L’ARGENT EST POUR MOI L’ERREUR.

L’argent est un OUTIL, pas un CONCEPT.

La JUSTICE est un CONCEPT qui devrait MAÎTRISER L’OUTIL.

« L’argent ne fait pas le bonheur, fait-il le malheur ? » (MC Solaar)

IL N’EST MÊME PLUS QUESTION D’IMPÔT SUR LA FORTUNE, MAIS D’UNE LOI QUI AMENDE CET ABUS DES RICHESSES ET DES GENS. QUAND ON A VOTÉ LA LOI CONTRE L’ESCLAVAGE, IL FAUT REVOIR NOTRE COPIE.

S’IL DOIT Y AVOIR MONNAIE AU XXIe siècle, elle doit être un troc d’actes JUSTES.

Comment peut-on accepter que la plus grosse fortune (112 milliards) soit construite sur des commissions numériques déloyales sur le travail des autres ? 

Cela me révolte un peu que personne n’ait réellement conscience du problème. Un jour, tout le monde paiera une commission à Ah la Zone à chaque achat, Ah la zone arrivant toujours en premier dans les moteurs de recherche, à grand renfort d’argent, sans qu’il y ait AUCUN service rendu : le client paye les trois euros de commission alors que l’ouvrier est payé 0,01 € de l’ouvrage et est en fait appauvri par cet esclavage avec un FAUX ESPOIR de gagner une clientèle : j’ai supprimé mon compte « seller Ah la Zone » avec 98 % de satisfaits il y a sept ans, je payais des charges, Ah la Zone non, et je me détruisais la santé, c’était une drogue 360 j/365 j. Ce patron est « insane » (malsain), ce n’était même pas mon employeur et sa fortune continue de grandir à une vitesse bientôt exponentielle : il règne sur la planète.

Je me cite en exemple BANAL, je ne vous parle pas de moi, je vous parle vous, pour votre progéniture. Moi, je m’en fous un peu, je me ferai servir par un drone, et je n’ai pas d’enfant, j’ai des droits jusqu’à la fin de ma vie. Partagez car je ne connais pas la suite des évènements. Ces gens peuvent être pires que des vendeurs d’armes, ils encaisseront en douce sans fréquenter leurs employés dans tous les pays qui acceptent la carte bleue…

Ah la Zone n’existe QUE depuis le 5 juillet 1994, donc depuis vingt-cinq ans… imaginez les potentiels de cette « entreprise », les moyens financiers et TECHNIQUES qu’elle développe, tant de pouvoir dans si peu de mains (les GAFAM) est dangereux… Déjà qu’ils seraient « too big to be taxed ».

Combien de personnes dorment dans la rue du fait, unique, d’Ah la Zone ?

PS : Je réalise que je ne dois pas être le seul, très intérieurement, à penser ce que j’écris, qu’ils et elles n’ont pas le courage, le temps, le discernement des mots, alors plutôt que de tourner en rond comme un chien qui se mord la queue, j’écris ce qui n’est pas écrit mais ressenti par une bonne part de la planète.

Il y a aussi une évidence, les esclaves ne peuvent écrire leurs pensées ou elles risquent d’être effacées avec eux, il faut donc quelqu’un pour en prendre le temps.