Ode à la vie

Noël se passe admirablement bien : ces dames jouent aux cartes après le gueuleton et la bûche aux marrons. Pierrot et Gillou s’amusent avec l’appareil photo numérique.

 

 

Tulipe croise dans la nuit un autre chat, mais adulte, celui-là. Christelle se dit que c’est le père Noël des chats, Gilles a d’ailleurs cru deviner sa hotte et Pierrot pense à son oncle et son grand-père sculpteurs, l’un animalier, l’autre d’art sacré, qui a sculpté une « nativité » qu’ils ont chez eux.