- Ou voici un texte à mon père, père qui a fait un livre pour prouver l’inexistence de « Dieu » :

« Papa immobile »

Ami terrien, amie terrienne…,

Mon père,

 

A 20 ans,

Eprouvé par l’église

Tu dis que Dieu n’est pas

 

50 ans plus tard,

Tu cherches à prouver

Que Dieu n’est pas

 

Par un livre

Qui ne se diffusera pas

 

Pourtant à 80

Tu dis que ta femme

Est une Sainte

 

A 85, matérialiste

Tu regrettes ta vieille ID

Ne réalises tu pas

Que tu roules en DS ?

 

Si ta femme est une sainte

Penseras-tu à nouveau

Que si Dieu il y a

Il peut être Déesse

 

Amicalement et en jouet

A un pas pas

 

 

Pierre

La vérité politique dite par un curé !!!

  Départ en retraite du curé

  On fêtait, ce jour-là, le départ en retraite du curé de la paroisse par un souper d'adieu.

 Un politicien local était invité pour prononcer un bref discours.

 Comme il tardait à arriver, le prêtre décide de dire quelques mots pour passer le temps.

 

 'La première impression que j'ai eue de ma paroisse, je l'ai eue avec la première confession que j'ai eu à écouter.  J'ai tout de suite pensé que l'évêque m'avait envoyé dans un lieu terrible alors que la première personne me confessa qu'elle avait volé un téléviseur, qu'elle avait volé de l'argent à son père, qu'elle avait aussi volé l'entreprise pour laquelle elle travaillait, en plus d'entretenir des relations sexuelles avec l'épouse de son supérieur. De plus, à l'occasion, il s'adonnait aussi au trafic de stupéfiants.

( Et pour terminer,il me confessa qu'il avait transmis une maladie vénérienne à sa propre sœur).Censuré

 J'étais atterré, apeuré, mais avec le temps, je connus plus de gens et je m'aperçus que tous ... n'étaient pas ainsi. J'ai vu une paroisse remplie de gens responsables, avec de bonnes valeurs, croyant en la foi. Et c'est ainsi que j'ai vécu les 25 années les plus merveilleuses de mon sacerdoce.'

 

 Sur ces mots arrive le politicien, qui alors prend la parole. Bien sûr, il s'excuse de son retard et commence son allocution :

 Jamais je n'oublierai le premier jour de l'arrivée du Père dans notre paroisse. En fait, j'ai eu l'honneur d'être le premier à me confesser à lui !

 

 Moralité : n'arrivez jamais en retard...!