Si le style est un peu de l’art minimaliste, Gilles, lui, voudrait aujourd’hui être humoriste. Qu’à cela ne tienne, il a onze ans, il a sa fête des douze ans à célébrer.

Il aurait pu célébrer sa communion, mais ces rituels pompeux ne sont pas à son goût ni à celui de ses parents. Gilles a donc fêté ses douze ans par un grand pique-nique déguisé où il y avait ses seize oncles et tantes côté père, la famille « David d’Hier ». En fait, sa grand-mère s’appelle Davière, mais lui, aimant les bagarres, comme David a vaincu Goliath avec sa fronde, Gilles, avec son lance-pierre ou son pistolet à patates, aime vaincre les grands… comme son père.

Son père est un grand ange, mais Gilles un petit, alors pour cette fête, il s’est déguisé en ange. L’armature de fil de fer et les ailes en papier découpées dans un format A1 de dessinateur industriel, fonction du papa chez les Fromageries modernes, au bureau d’étude qui refait en DAO toute l’usine sur plans à l’ordinateur. « Papa est le plus grand dessinateur », se vante souvent Gilles. « Je mesure 1,85 mètre + 5 millimètres, je suis juste le plus grand du bureau d’étude », répond souvent Pierre, enjoué. Il conclut parfois qu’il « aurait dû être aux énergies douces comme thermicien, et est un humble charpentier ».

Le métier de Christelle aurait dû être la vannerie, mais elle n’a pu pratiquer. Alors, depuis sa préretraite, elle fait poterie en atelier une heure avec Patrick, un ami, entre le matin et l’après-midi… évidemment, c’est un laps de temps étroit, mais il inclut quand même aussi celui du café dans une tasse maison.

 

Derrière Christelle se cache beaucoup de mystère.

À propos du temps et de la poterie, Christelle s’exclame entre la grisaille du matin et celle de l’après-midi : « Un rayon de soleil ! »

Dix minutes après, elle ajoute avec la pluie qui revient : « C’est vite fait, le soleil… »

Pierre rétorque par boutade, sachant que Christelle, quoi qu’elle fasse, voit grand et loin : « Quoi, vite fait (le soleil) ? Il n’est pas rond ?! » Elle éclate de rire de bon cœur… Christelle, comme Pierrot, est ronde de formes et Pierre est adroit au compas.