Le site n’est pas vieux et fait déjà ses quinze visiteurs par jour et se propage sur la planète ! Pour un petit charpentier, je m’avance vers les bâtisseurs de cathédrales ! » dit-il en riant à Christelle.

Celle-ci lui rétorque :

« Méfie-toi donc que le toit de ta cathédrale ne prenne pas feu, n’oublie pas Notre-Dame de Paris ! » 

Et lui de répondre avec un accent portugais :

« Les pratiquants de ma cathédrale sont à l’abri, ils sont virtuels, donc bien “spirituels” ! » 

Christelle surenchérit :

— C’est sûr que pour un dessinateur “étude 2” avec tes logiciels de DAO et tes traceurs, tu ne t’appelles pas Manuel !

— Dis donc, Manuella, tu es bien la plus grande ouvrière, plus courageuse qu’une abeille, et notre fiston, avec des parents comme nous, à nous entendre, il ne faudra pas lui faire un dessin ! En tout cas, tu piques plus fort qu’un bourdon !

— Le bourdon dit à la clochette : tais-toi donc, méchante clochette… chante-t-elle.

— Et la clochette répond « ding-dong, ding-dong, ding-dong ! » s’égosillent-ils en chœur malicieusement.

 

Pierrot demande à son fils ce qu’il pense de tout cela et Gilles lui réplique :

« J’te ferai un dessin pour Noël. »

Pierre est dubitatif.

« Un dessin ? » pense-t-il tout haut (et tout bas, il pense aux vingt euros qu’il a donnés sur le net pour sauver les abeilles des pesticides).

Pendant ce temps, Gilles sourit intérieurement, car le dessin est fait et est caché derrière les poteries de Christelle, plus précisément derrière le tableau ─ de Katia Renvoizé ─ que l’abeille généreuse a offert avec ses économies de l’année à son ourson de mari. Il est au-dessus de l’étagère et depuis maintenant quelques années derrière un tableau de couple en mouvement. Il attend là sa fonction pour Noël 2019, n’ayant jusque-là pas trouvé de curieux pour demander quel est ce coin de feuille de papier qui traîne au mur…