Réflexion correcteur (Sandrine) / écrivain :

« Il paraît que quand on commence à écrire, on n’a plus envie de s’arrêter, même des gens qui ont commencé à la retraite. C’est comme ça, et sincèrement, il y a des drogues plus dangereuses dans la vie, alors tant que c’est un plaisir, pourquoi se gêner, sincèrement ?

Bonne soirée

— J’ai pris goût sur les réseaux sociaux à écrire et j’avais déjà le goût des langues (donc du français… pas tant de l’orthographe ni de l’autographe).

Je pense qu’écrire, c’est un peu pour tout ar-tiste (et philosophe) un rapport à l’ego à compen-ser (un manque, comme un trop-plein). C’est là que je dois faire attention au contenu.

Pour cela et reprendre un rythme sain, nous allons dans un gîte régulièrement et sans connexion internet.

Autrement, trop souvent, je me parlerais à moi-même et on s’engueulerait tous les deux. Heu-reusement, on rigole aussi !

Douce nuit.

— Écrire est aussi une façon de se détacher de l’ego, ou de l’explorer pour en faire ressortir quelque chose… En tout cas, c’est ce que je crois.

Bonne journée, à très bientôt… »